Comment aider votre enfant à améliorer sa fluidité en lecture ?

Écrit le : 3 avril 2021
Par : Mandy Vallière
Accès rapide

Aimeriez-vous savoir comment aider votre enfant à travailler sa fluidité en lecture ? Vous avez peut-être l’impression d’avoir épuisé vos stratégies ? Si c’est le cas, je vous propose ici une approche complète du travail en fluidité en lecture, qu’on appelle aussi parfois la surlecture.

Qu’est-ce que la fluidité en lecture ?Enfant qui profite de sa fluidité en lecture

La fluidité en lecture repose sur trois composantes essentielles : rapidité, précision et intonation. L’objectif derrière un travail en fluidité est de soutenir la création de sens lors de la lecture. Pour en savoir plus sur ces éléments, consultez cet autre article.

Choisir le bon texte

Longueur

Le premier critère à considérer est la longueur du support écrit utilisé. Celle-ci variera en fonction des caractéristiques de lecteur de votre enfant. Il n’est nullement nécessaire que ce soit très long. On peut même commencer le travail avec une simple phrase, un paragraphe, ou un très court texte. Il peut aussi s’agir d’un écrit à l’étude au moment de votre entraînement, ce qui permet de joindre plusieurs objectifs en même temps.

L’important est que l’exercice demeure réaliste et que le texte soit intéressant pour votre enfant.

Avec un texte très court, la mémorisation peut fausser les résultats réels, mais au départ, l’essentiel est de préserver la motivation. Votre enfant vivra des réussites et, progressivement, avec des textes plus longs, cette approche compensatoire ne suffira plus. Le vrai travail commencera.

Complexité

Un autre critère est la complexité du texte choisi. Il est essentiel de choisir un texte qui permet à l’enfant de vivre une réussite, car c’est la source de sa motivation et ce qui le convaincra de persévérer. Le vocabulaire doit être accessible et les phrases d’un degré de complexité adapté. Avec le temps, vous pourrez augmenter la difficulté selon l’évolution de votre enfant.

Un travail efficace et concret en cinq étapes

Voici maintenant les étapes d’un travail complet et efficace de la fluidité en lecture.

1. Modélisation

Le travail débutera par une modélisation de votre part. Vous lirez le texte à haute voix pour votre enfant en mettant en avant le rythme, la précision et l’intonation. Respectez attentivement la ponctuation et faites les liaisons attendues.Fillette qui s'entraine en fluidité en lecture

  • Compréhension

À la suite de cette modélisation, prenez le temps de vérifier la compréhension de l’enfant. Fluidité et compréhension étant indissociables, le travail sera plus efficace si votre enfant saisit bien le sens du texte à lire.

Pour vérifier sa compréhension, procédez à un simple rappel oral. Demandez-lui de raconter dans ses mots ce dont le texte traite, puis posez-lui des questions de base : de qui parle-t-on, de quoi parle-t-on, et quand se passe l’action. Ajustez les questions au contexte. Si vous sentez un manque de précision, interrogez-le davantage ou expliquez les informations moins bien comprises. L’objectif étant ici de travailler sur la fluidité, concentrez-vous sur cet aspect pour ne pas disperser votre énergie et celle de votre enfant.

Au-delà du texte en général, prenez aussi le temps de confirmer sa compréhension du vocabulaire. Comme adultes, nous avons tendance à penser que le sens des mots est bien maîtrisé, mais il en va souvent autrement. Demandez-lui directement s’il y a des mots qu’il ne comprend pas tout à fait. Vous pouvez également vérifier vous-même les mots plus rares ou moins utilisés dans votre contexte familial. Posez-lui alors la question : « Que veut dire ce mot selon toi ? »

2. Première lecture à voix haute

Lorsque la modélisation et la vérification de la compréhension sont complétées, il est temps pour votre enfant de procéder à une première lecture à voix haute. Pendant cette lecture, écoutez-le sans l’interrompre et prenez des notes. Si vous avez un support écrit du texte, rédigez vos notes directement dessus : ce sera plus efficace pour votre retour avec lui. Ces notes doivent être simples pour offrir des rétroactions les plus complètes et précises possibles par la suite.

Lors du retour, il est essentiel d’insister sur ce qui est positif, sur ce que votre enfant a réussi. Par exemple, vous pouvez souligner la lecture adéquate de mots difficiles, ses autocorrections, et la présence de l’intonation.

Enfant qui s'entraine en fluidité en lectureMentionnez-lui ce qu’il a bien fait et manifestez-lui votre fierté.

  • Le facteur temps : chronométrer ou pas ?

Vous pouvez choisir de chronométrer ou non. La pertinence de chronométrer varie selon l’enfant, et parfois selon le moment.

Pour certains enfants, cela peut être une pression inutile, voire contreproductive. Pour d’autres, cela peut être une source de motivation, l’élément de comparaison jouant un rôle.

Il peut donc être intéressant de tenter et de voir sa réaction. Vous pouvez aussi simplement demander à votre enfant ce qu’il en pense.

Chronométrer se rapporte à l’idée de temps, de rapidité de lecture. Cette composante est importante dans le travail en fluidité, mais n’est pas unique.

3. Entraînement solo

Garçon concentré qui litLorsque ce travail est terminé, vient le moment de l’entraînement autonome pour votre enfant.

Il a profité de votre modélisation et de vos rétroactions, ce qui lui laisse naturellement certains aspects à améliorer, ce qui est tout à fait normal.

Il est suggéré que votre enfant procède à un minimum de trois lectures, seul. Il peut choisir de lire à voix haute ou en silence, selon sa préférence. Il peut s’isoler ou le faire en votre présence, même si vous n’interviendrez pas.

Si toutefois vous sentez qu’il est trop fatigué, il n’est pas nécessaire de réaliser cette étape immédiatement. Vous pouvez choisir de poursuivre le travail plus tard dans la journée, ou même le lendemain au besoin. Idéalement, le processus sera fait d’un seul coup. Il est toutefois essentiel de respecter les capacités de l’enfant et sa disponibilité.

4. Deuxième lecture à voix haute

Lorsque son entraînement est terminé, c’est le moment de sa deuxième lecture à voix haute.

À nouveau, écoutez-le sans l’interrompre et prenez des notes. Si vous le faites à l’écrit, utilisez un crayon d’une couleur différente. Cela permettra de mieux comprendre l’évolution, les changements entre les lectures ou les répétitions de certaines difficultés.

5. Rétroactions

Ensuite, faites-lui part de vos observations, en insistant principalement sur ce qui s’est amélioré : « Tu avais oublié cette liaison, cette fois tu l’as faite ! Tu as beaucoup mieux respecté la ponctuation ! Tu as bien lu ce très long mot ! Tu as mis davantage d’intonation ! ».

Ne vous gênez pas pour souligner les réussites, même celles qui vous semblent presque anodines. C’est ainsi que se construiront sa motivation et son désirMaman qui félicite sa fille de persévérer.

Rythme et fréquence

Enfin, pour que ce travail permette d’observer vraiment des résultats, il sera essentiel de le faire sur une base régulière. C’est une activité qui peut s’insérer dans votre routine de semaine.

Au début, ne soyez pas surpris de constater que le travail complet de la fluidité en lecture prend davantage de temps que prévu. Comme pour toute nouvelle habitude, il faut du temps pour développer certaines façons de faire et se familiariser avec le processus. Au départ, vous pouvez mettre une autre activité scolaire de côté pour ne pas vous surcharger et vous décourager. Avec un peu de temps, ce travail deviendra normal, naturel, et pourra même constituer une activité amusante à partager avec votre enfant, qui sera fier de voir ses capacités grandir.

Et surtout, gardez en tête qu’un travail efficace dont les effets seront durables doit, le plus possible, se faire dans le plaisir.

En terminant, si vous désirez travailler la fluidité en lecture avec votre enfant et avoir un aide-mémoire des différentes étapes mentionnées dans cet article, je vous invite à télécharger cet outil gratuit : Cinq étapes pour développer la fluidité en lecture. Ce document les résumera sous la forme d’un PDF que vous pourrez utiliser au moment de passer à l’action.

Sur ce, bonne lecture !

Partagez cet article
Nos autres articles

Comment ranimer la motivation pour l’écriture : guide pour parents et enseignants

La question de la motivation pour l’écriture, surtout chez un enfant qui aime lire, est

Comment les aides technologiques transforment-elles l’apprentissage pour les élèves avec des besoins particuliers ?

Les aides technologiques en éducation au Québec : démystifier leur rôle et leur

L’art de lire sans mots : l’impact des albums sans texte sur le développement cognitif

Découvrez l'art de lire sans mots : une nouvelle perspective sur la lecture

Mes dernières réflexions

Inscription - cours d'été 2024

INFORMATIONS SUR LES PARENTS


INFORMATIONS SUR L'ENFANT


CHOIX DU COURS ET DE L'HORAIRE

Veuillez sélectionner ci-dessous le cours auquel vous désirez inscrire votre enfant. Prenez note que seuls les cours encore disponibles s'afficheront dans le menu déroulant.


Appliquer le coupon

Veuillez faire un choix pour compléter votre formulaire